Mobile suspendu art

Mobile suspendu art. Quel drôle de nom. Il faut un peu ruser avec les moteurs de recherche, qui sous le terme générique mobile nous proposent bien autre chose. Alors rusons et découvrons ce qui se cache derrière mobile suspendu art. Ces superbes sculptures suspendues mobiles.

Beaucoup d’artistes dits majeurs se sont essayés à l’art du mobile. Comme Miro ou Calder. Mais pour la petite histoire, c’est Marcel Duchamp qui leur donna le nom de mobile, alors qu’avant ce mot n’était qu’un adjectif.

En ce qui concerne la petite histoire du mobile des poissons clown, voici ce qu’il en est. C’est le tout premier que j’ai créé.

L’idée de réaliser des mobiles trottait dans ma tête depuis un moment. Dans un premier temps, je ne me voyais pas jongler avec les formes et les couleurs d’un mobile ‘abstrait’, j’avais trop de choses à apprendre avant. D’abord comprendre les équilibres, les arborescences possibles, comment les combiner etc…

Et je ne sais pas pourquoi les mobiles m’ont toujours fait penser à des poissons. Un jour, j’avais pris en photo une broche (bijou) en forme de poissons très colorés qui m’avait beaucoup plue. Pour faire mon premier mobile, j’ai ressorti cette photo pour m’en inspirer. J’avais le motif de base pour mon mobile suspendu, j’avais décidé de l’arborescence mais il me restait un problème à résoudre, celui des couleurs.

Je ne voulais pas investir dans une vingtaine de couleurs, d’autant qu’il m’en fallait très peu. De plus, des peintures chères type aspect céramique. Après plusieurs tests, j’ai contourné le problème avec une collection de pigments et une mixture personnelle (on peut les conserver très longtemps car ils ne sèchent pas comme un pot de peinture qui a été ouvert).

Tout était en place, il ne me restait plus qu’à passer à l’action.

Découper dans du métal mes poissons dans des tailles différentes. Les assembler dans mon mobile art puis les peindre un a un de leur couleurs vives, comme les poissons clown qu’on voit sur les banc de coraux. L‘arborescence que j’avais choisie devait simuler leur mouvement au gré des vagues.

Dans mon élan et enthousiasme, j’ai réalisé un deuxième mobile suspendu avec le même motif mais avec un montage différent. Ils ont un temps égayé mon showroom avant qu’un amateur d’art ne les installe chez lui.